Les trois clefs de la réussite pour l’auto-éditeur averti en 2015

Ça y est, vous l’avez enfin terminé, et c’est bien entendu le chef d’oeuvre de toute une vie, votre bébé chéri, celui dont vous souhaitez bien entendu prendre le plus grand soin et à qui vous souhaitez assurer un avenir radieux !

Vous l’avez longuement relu, re-relu et inlassablement corrigé, mieux, vous l’avez fait relire par des membres de votre famille ainsi que par vos amis et connaissances, parce que vous savez maintenant, après avoir vues repérées maintes et maintes bourdes dissimulées dans les recoins de vos textes, que l’on n’est jamais le meilleur correcteur de soi-même ! Du moins c’est ce que vous auriez dû faire, naturellement. Vous l’avez ensuite amoureusement confié à un reprographe, lequel, pour une quinzaine d’euros la pièce, vous a imprimé une bonne douzaine de vos manuscrits, parce que c’est approximativement le nombre d’éditeurs qui figure sur la liste que vous avez patiemment établie et vous avez enfin posté le tout, pour cette fois une cinquantaine d’euros supplémentaires.Vous n’êtes certes pas ruiné, mais vous avez déjà dépensé une somme non négligeable.

Bilan des courses ? Rien, ou plutôt presque rien ! C’est à peine si vous avez reçu deux ou trois notifications polies de refus pour une sombre histoire de ligne éditoriale qui ne correspondrait pas au contenu de votre création et de bien trop rares refus réellement circonstanciés, de même que pas, ou presque pas, d’encouragements !

Cependant, soit que vous éleviez des loups en semi-liberté, soit que vous soyez un incorrigible créateur d’entreprises, ou encore un artiste d’un certain renom, vous êtes intimement persuadé de la valeur, ou du moins de l’intérêt, que présente votre oeuvre pour le grand public. Alors vous avez courageusement décidé de  vous auto-éditer. C’est une excellente idée, parce que l’auto-édition a véritablement le vent en poupe, et qu’aux USA, elle est même en train de supplanter l’édition traditionnelle !

Mais là encore, vous découvrez vite qu’il n’est point de franche lippée, que tout se joue encore à la pointe de l’épée !

Courage, ne fuyons pas si vite devant la première difficulté qui se présente, car ce petit ouvrage a pour vocation de vous aider à réussir dans votre jeune carrière d’écrivain, à rencontrer enfin vos chers lecteurs, qui devraient être en fin de compte les seuls juges de la qualité et de l’intérêt que présentent ou non votre travail, et mort aux vieilles barbes, fleuries ou non, ces impérissables donneuses de mauvaises leçons à deux balles, qui n’ont de cesse de vouloir vous décourager de vous exprimer !

Mais pour réussir dans cette entreprise, vous êtes conscient qu’il vous faut bien entendu posséder les clés de la réussite.

C’est cette voie que ce petit ouvrage a vocation d’éclairer pour vous.

Écrit par un écrivain aujourd’hui reconnu, qui est passé maître dans l’art de l’auto-édition, puisqu’il vend plus de mille volumes par an.

Disponible en versions e-book et papier chez Amazon.fr

Categories: Les nouveautés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>